Pourquoi choisir un séjour monodiète plutôt qu’un séjour jeûne ?

Pourquoi choisir un séjour monodiète plutôt qu’un séjour jeûne ?

Par Caroline Tancrède

La monodiète fait partie intégrante des outils de détox alors qu’elle est souvent considérée à tort comme une solution de replis « si on ne réussit pas à jeûner ». Il est avec le jeûne et l’alimentation dissociée l’une des façons de garder un bon contrôle de son poids sans pour autant faire de « régimes ».

Quand décide- t-on de faire une monodiète ?

On peut décider avant son arrivée au centre de faire une monodiète (il suffit de le signaler) ou même pendant sa semaine de jeûne, de passer en monodiète. Ce changement se fait sans problème à la demande du client. Il m’arrive parfois de le suggérer si j’observe que la personne semble fatiguée par son jeûne. Mais chacun, chaque jour, reste libre de ses choix et il n’y a pas de règle.

Une détox sur une semaine ne se déroule jamais deux fois de la même façon.

A qui s’adresse la monodiète ?

  • La monodiète ne présente pas de contre-indications. Elle s’adresse à tous particulièrement à celles et ceux qui ont un indice de masse corporelle (IMG) bas (autour voire légèrement en dessous de 18). Je rappelle qu’un IMG inférieur à 18 est une contre-indication au jeûne tout comme l’anorexie.
  • La monodiète est recommandée aux personnes les plus âgées,
  • A celles qui appréhendent pour la première fois de jeûner et qui préfèrent commencer par une voie « plus douce » afin d’observer comment leur corps et leur mental réagissent.
  • La monodiète s’adresse aussi, et ils sont nombreux, à celles et ceux qui ayant déjà fait un, voire plusieurs jeûnes, souhaitent se détoxiner désormais plus en douceur parce que leur crise curative durant le jeûne a été plus difficile à supporter.  Chaque jeûne est différent car selon l’état de fatigue dans lequel on arrive en début de séjour, la façon dont on s’est préparé et selon l’énergie dont le cops dispose, la personne réagit différemment et ça on ne peut pas le prévoir ! D’où l’importance d’être bien accompagné par un professionnel naturopathe dont c’est le métier. Certaines personnes n’auront aucun symptôme, d’autres se sentiront fatiguées, d’autres avec une énergie décuplée.

C’est pourquoi il est important de savoir qu’à tout moment le jeûneur peut passer en monodiète s’il le souhaite.

séjour de jeûne monodiète proche Paris
naturopathe détox monodiète

Quelle monodiète peut-on faire ?

Plusieurs monodiètes sont possibles : pommes, raisins, riz semi-complet, céleris, bananes…

L’important est qu’il n’y ait qu’un seul et même aliment consommé durant toute la semaine. A Détox en Sologne, j’ai choisi la pomme car c’est un fruit léger, pas écoeurant et que l’on peut présenter cuit, crû ou en jus et du coup dont on se lasse moins. En prime, nos pommes sont produites localement.

Si vous optez pour faire ensuite régulièrement une monodiète chez vous et sur une journée, alors choisissez l’aliment qui vous convient le mieux.

Comment se déroule une journée de monodiète ?

Toutes les activités en séjour monodiète sont identiques à une journée de jeûne ( éveil musculaire, randonnées, massages et temps en espace SPA, ateliers avec les thérapeutes de l’équipe) mais la journée de détox est rythmée par 3 pauses alimentaires :

  • A 8 h : Jus de pommes et de gingembre bio que je fais à l’extracteur de fruit
  • A 13 h : compote de pommes maison bio
  • A 19h : pommes au four aux épices ( sans aucune matières grasses)

Au total, je dirais que la personne consomme 6 pommes par jour pendant une semaine. Et aucun autre aliment.

Séjour détox monodiète
Accompagnement naturopathe détox monodiète

Quels sont les avantages de la monodiète ?

  • La prise d’un seul aliment (en l’occurrence la pomme mais d’autres proposent des monodiètes de riz ou de légumes) permet une digestion simple et très rapide.
  • L’organisme qui dépense très peu d’énergie pour cette digestion simplifiée va pouvoir mettre celle-ci au service de la détox. Couplée à la marche quotidienne ( 3 h par jour, l’éveil musculaire, la transpiration dans le sauna à infrarouges, les massages dans le jacuzzi et avec les masseuses), la monodiète permet une bonne évacuation des toxines de nos cellules afin qu’elles soient traitées puis éliminées par nos émonctoires (foie, reins, poumons, peau et intestins).
  • Elle donne de très bons résultats en termes de perte de poids, d’énergie retrouvée, d’atténuations des douleurs articulaires…

La monodiète permet-t- elle le passage en cétose ?

Cette question inquiète beaucoup les candidats à la monodiète et les freinent dans leur envie.

La réponse est claire : non il ne peut y avoir de passage en cétose avec la monodiète. Car pour qu’il y ait cétose vers le 3 ème jour de détox (c’est-à-dire que le foie transforme les réserves de graisses en corps cétoniques pour s’alimenter avec un nouveau carburant), il faut que la source du carburant habituel du corps, le glucose, soit tarie. Or, avec son lot de fruits, la monodiète apporte du sucre.

Mais c’est justement cette absence de cétose qui permet que la détox avec monodiète ne s’accompagne pas de crise curative. En clair, c’est plus confortable.

* Extrait de l’ouvrage de « L’art de jeûner » du Dr Françoise Wilhelmi de Toledo.

© Copyright - Detox en Sologne - Un site Internet réalisé par Mediafactory

Appel

Contact